Prince charmant

Le prince charmant pour la fille ou la jeune femme, parfois même pour la femme mature nouvellement divorcée qui se découvre une nouvelle jeunesse après 25 ans de mariage, représente l’homme idéal. Beau, grand, généreux et charismatique, tendre et aimant, il a su garder toute sa virilité pour satisfaire sa dame dans l’intimité, la défendre de toute forme d’agression extérieure mais il est aussi capable de s’acquitter des tâches ménagères et de faire la nounou princepour ses enfants ou ceux de son conjoint (dans le cas de famille recomposée), d’être à l’écoute de son âme sœur et bien-sûr de rester fidèle quoi qu’il advienne.
Le grand écart entre le côté poupon et à l’écoute du prince charmant caractéristique de la féminité et le côté guerrier, viril et performant sexuellement caractérisant la masculinité, étant difficile à réaliser pour le commun des mortels, il semble peu probable que le prince charmant puisse un jour quitter le domaine du conte pour enfant pour vous emmener, Mesdames, vous faire faire le tour des boutique sur l’avenue des Champs Élysées à bord de sa Porsche Cayenne blanche…

2 réflexions au sujet de « Prince charmant »

  1. Le prince charmant s’est tout simplement transformé en son anagramme : le prince marchand (avec un D, désolée, sinon on va croire qu’il marche à pied parce qu’il économise san Porsche Cayenne, ou pire qu’il la vendue pour le flouze)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *