Rencontre

La rencontre amoureuse est la mise en relation de deux personnes qui débouche sur des sentiments amoureux (attirance, désirs, amour…). Cette mise en contact peut se faire de manière fortuite ou concertée mais dans tous les cas la présence physique des deux personnes est nécessaire.

LIEUX DE RENCONTRES

J39806Les gens peuvent se rencontrer n’importe où, cependant, il existe des lieux plus propices aux rencontres amoureuses, des lieux où le désir de se rapprocher des autres n’est pas considéré comme une chose incongrue. Dans ces lieux les gens se côtoient dans une ambiance festive, souvent la nuit. Parmi ces lieux, on trouve les discothèques, les soirées dansantes et les clubs privés et toutes les déclinaisons de débit de boisson (bar, pub, after-work, salles de billard…).
Ces lieux sont fréquentés surtout en fin de semaine, moment où la plupart des gens veulent se changer les idées après une semaine de travail ou d’études. La clientèle de ces lieux est relativement jeune et l’alcool aidant, ils peuvent faire connaissance avec des partenaires potentiels mais il arrive aussi que l’alcool attise les frustrations et des soirées festives peuvent finir en bataille ranger, en garde à vue ou aux urgences1Nombreux sont les reportages télévisés qui montrent le monde la nuit et ses dérives, le magazine 90’ enquêtes en est une bonne illustration.

Discothèques et clubs privés, des lieux accessibles à tous ?

Ces lieux de rencontres ne sont pas accessibles à tous, car il s’agit à la base de lieux de consommation2Consommation d’alcool en particulier. qui nécessitent quelques moyens financiers. Par ailleurs, dans certains d’entre eux, comme les discothèques ou les clubs privés, une sélection est faite à l’entrée par des physionomistes3Physionomistes qui sont en réalité que de simples vigiles.. Cette sélection vise à obtenir une clientèle adaptée au lieu et veille à avoir une proportion adéquate entre hommes et femmes.
Cette sélection est très souvent basée sur l’âge et la tenue vestimentaire mais l’origine ethnique du client peut être aussi un motif de refus souvent inavoué car illégal4Nombreux sont les procès qu’intentent des associations antiracistes contre les pratiques discriminatoires de gérants de discothèques..

Un lieu privilégié, la soirée

Souvent organisée par une connaissance, la soirée est le lieu de rencontre qui permet le plus aux couples de se former. Ce mode de rencontre allie les avantages de la mise en contact par l’ami ou la famille et l’ambiance festive de type discothèque sans en avoir les inconvénients. La personne que l’on rencontre n’est a priori pas totalement inconnue puisqu’elle a été invitée à la soirée et il est relativement facile de se renseigner à son sujet pour connaitre son nom, son âge et si elle est disponible. L’approche peut être plus directe, car dans une ambiance festive, on ne craint pas le jugement des autres et finir enlacé sur un canapé en fin de soirée n’est pas considérée comme une chose déplacée dans ce type de cadre.

Rencontres dans des lieux réservés

Bien que n’étant pas des lieux dédiés aux rencontres amoureuses, il existe des lieux qui permettent aux couples de se former de manière naturelle. Parmi ces lieux, il y a le lieu de travail et les lieux d’études et d’apprentissage comme les lycées, les centres de formation ou les universités5Les chiffres de l’Ined (l’Institut national d’études démographiques) montrant le lieux de travail et d’études comme étant des lieux où l’on rencontre son premier conjoint ou partenaire sexuel sont stables depuis plus de 40 ans pour le premier (environ 10% de 1960 à 2006) et en progression pour l’autre (plus de 15% en 2006)..
Dans ces lieux, les modes de séduction sont subtiles, l’approche n’étant pas aisée, les contacts moins évidents du fait de l’entourage omniprésent, les gens se côtoient dans la discrétion. L’objectif étant, dans un premier temps, d’accepter de sortir de ce cadre pour se retrouver en dehors dans une ambiance plus intime.

SITES DE RENCONTRES

Si Internet n’est pas encore le premier moyen qui permet aux couples de se former, les gens préférant encore le contact naturel des soirées, on peut supposer qu’à l’avenir il prenne une place importante.
Il serait impropre de dire que les gens se rencontrent sur internet, car la rencontre se fait toujours dans le réel. Il s’agit plutôt là d’un outil d’aide à la rencontre.
Depuis l’apparition des premiers sites de rencontres vers la fin des années 1990 et même avant avec les chats, le nombre de gens qui se rencontrent par ce biais ne cesse d’augmenter.
L’évolution des mœurs sont aussi à l’origine de cette expansion. La société joue de moins en moins le rôle de médiateur dans les rencontres amoureuses. Ainsi l’individu, qui autrefois pouvait compter sur sa famille6Rôle que les familles des classes riches ou des populations traditionnelles (communautaires) continuent à jouer. ou ses amis pour rencontrer le partenaire potentiel, est de plus en plus laisser à lui-même.
Par ailleurs, les mères célibataires (dont le nombre ne cesse d’augmenter) n’ayant pas toujours la possibilité de sortir pour trouver un partenaire, trouve avec Internet, un moyen pratique d’établir des contacts relativement fiables et de faire un premier choix de rencontres sans sortir de chez elles.

Approche facile

Le plus difficile dans une rencontre est de venir parler la première fois à la personne qui suscite chez vous un intérêt7Intérêt qui se limite le plus souvent dans un premier temps par son physique.. Cela demande une certaine confiance en soi et un contrôle sur ses inhibitions qui ne sont pas donnés à tout le monde. En cela, internet est un outil pratique pour rompre la glace et s’adresser directement aux personnes. De plus, les sites de rencontre présentent des fiches des personnes détaillées qui permettent de savoir notamment si la personne est célibataire, ce qui normalement est le choix privilégié des gens seuls.
Depuis quelques années, les sites de rencontres se sont spécialisés pour permettre aux gens de se rencontrer en fonction de critères communautaires et sociaux. Ainsi, des sites de rencontres réservés aux gens ayant un haut niveau de revenu, des sites communautaires fonctions de l’origine ethnique, religieuse ou fonction des préférences sexuelles mais aussi des sites offrant aux gens mariés l’opportunité de liaisons extraconjugales ont vu le jour.

Disproportion dans la représentation des sexes

Le premier paradoxe que l’on peut noter lorsque l’on se lance dansIntertwined gender symbols les rencontres internet, c’est la disproportion entre le nombre de femmes et celui des hommes présent sur les sites de rencontres8Ceci bien entendu en dehors des sites spécialisés pour gays ou lesbiennes.. Il y a, en France, théoriquement plus de femmes que d’hommes et a fortiori, plus de femmes célibataires que d’hommes mais sur un site de rencontre classique les proportions sont de l’ordre de 40 % de femmes et 60% d’hommes. Ceci suppose donc que les femmes ont moins de difficultés à rencontrer des partenaires dans la vie réelle et qu’elles s’inscrivent moins sur les sites de rencontres.
On peut émettre d’autres hypothèses sur cette disproportion hommes/femmes sur le taux de fréquentation des sites de rencontre.
En voici quelques unes :

  • Les femmes, pour des raisons culturelles, sont plus attentistes et prennent rarement l’initiative de la séduction (voir SEDUCTION) ; l’inscription sur un site de rencontre est donc pour elles une démarche moins facile à assumer que pour un homme.
  • Les femmes trouvent plus facilement un partenaire9Voir SEDUCTION, pour les raisons qui expliquent pourquoi les femmes trouvent plus facilement un partenaire. et ne s’éternisent par sur le site de rencontre où elles l’ont rencontré.
  • Le désir des femmes est variable et périodique à la différence des hommes chez qui il est permanent10La différence du désir hommes/femmes surtout au niveau de la quantité reste encore assez floue., les rendant moins enclines à trouver un partenaire.
  • Certains hommes cumulent plusieurs partenaires féminins.

Internet royaume des impressions où la femme est reine

Autre constat que l’on fait est qui est une conséquence directe de la disproportion de représentativité des sexes sur les sites de rencontres, c’est le pouvoir quasi souverain que les femmes ont sur ces sites.
Les femmes sont moins nombreuses sur les sites de rencontres, elles sont donc plus sollicitées, ont plus de choix, ce sont donc elles qui décident de la manière et du rythme des échanges : elles mènent la danse.
Paradoxalement, si les femmes ont le pouvoir et la maîtrise des échanges, il est aisé de faire le constat qu’elles se comportent comme dans la vraie vie. Rares sont en effet, celles qui prennent l’initiative de contacter un homme pour lui parler. Même sur des sites où l’on a poussé le principe de souveraineté de la femme à l’extrême, la femme doit être interpellée par l’homme pour qu’elle daigne accepter l’échange11Sur Adopteunmec.com, pour que l’homme puisse parler à une femme, il doit lui envoyer un charme et si elle accepte, l’homme peut continuer à lui parler. Rares sont les femmes qui prennent l’initiative d’autoriser l’échange sans avoir été sollicitée au préalable par un homme..
Même si dans la vie réelle, la femme domine l’homme en matière de séduction (voir SEDUCTION), elle n’est pas maîtresse absolue du jeu et reste relativement vulnérable. En effet, en face à face, il n’est pas rare qu’une femme succombe à ses pulsions devant un homme qu’elle désire et qui a su répondre à son désir. Sur internet, les choses sont différentes. Les gens s’imposent dès le départ des critères qui dans la vraie vie sont secondaires, comme les caractéristiques physiques, le métier exercé, la distance, l’âge… si bien que cela laisse très peu de place à la séduction pure. Le partenaire idéal n’est plus celui qui nous séduit au premier regard mais celui avec qui on peut se projeter dans l’avenir. A partir du profil et des quelques messages reçus, on se fait très vite une impression générale de la personne et si celle-ci est positive on continue, dans le cas contraire on stoppe tout échange.

Du virtuel au réel, les étapes

Les étapes de passage du virtuel au réel sont au nombre de trois. Et àsites_de_rencontres chaque étape, se présentent des difficultés plus ou moins insurmontables.
Une étape préliminaire consiste à rédiger son profil en y mettant des photos, en remplissant les champs et en rédigeant une annonce.

  • La première étape est la prise de contact sur le site de rencontre. Pour cela, il faut que l’homme (puisque c’est lui qui prend l’initiative) rédige une phrase d’accroche pour inciter la femme à lui répondre. A lui répondre de manière positive. Cette étape est difficile à cause du problème de disproportion évoqué plus haut. Les femmes reçoivent plusieurs dizaines de messages par heure et ne peuvent donc pas répondre à tous, alors, elles sélectionnent. Cette sélection se fait le plus souvent sur la photo du profil et quelques informations comme l’âge, la distance, la présence d’enfants etc., d’où l’intérêt du soin que l’homme doit apporter à la rédaction de son profil. Mais la phrase d’accroche peut aussi inciter la femme à répondre. Comme dans la vraie vie, interpeler une inconnue avec un trait d’humour par exemple et un sourire peut faire toute la différence.
  • Une fois les échanges engagés (ces échanges pouvant se faire sur plusieurs jours voire parfois plusieurs mois), la deuxième étape consiste à échanger son numéro de téléphone. L’échange téléphonique ayant pour but, en général de convenir d’un rendez-vous. C’est le premier passage au monde réel. La voix d’une personne n’est pas une chose négligeable dans la séduction, elle est même parfois primordiale. Là encore, il arrive que l’échange téléphonique mette fin à la relation mais dans le meilleur des cas, il débouche sur une prise de rendez-vous pour la rencontre dans la vraie vie.
  • La dernière étape est celle de la rencontre réelle, le rendez-vous. C’est là que tout se joue. Internet apporte l’avantage que le travail a déjà été entamé en amont, les échanges sont plus faciles, les personnes se connaissant déjà un peu. Mais rien n’est joué…

Les masques tombent lors du rendez-vous

Les gens projettent leurs propres désirs et fantasmes au travers descasimodojpg échanges virtuels. Quand ceux-ci perdurent dans le temps sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois, l’image que les gens se sont fait de l’autre n’a plus grand-chose à voir avec la réalité, si bien qu’au moment de la rencontre réelle, la réalité ne correspondant pas avec leurs attentes et ils sont déçus.
Une des premières causes de déception, c’est le physique. Une photo présente une image en deux dimensions figées d’une personne. La photo peut dater de plusieurs années, la personne a pu changer (prise ou perte de poids, perte de cheveux, perte de bronzage…) et ne ressemble plus trop à celle qui se présentait sur le site.
Mais là encore, les rapports entre homme et femme ne sont pas symétriques. Dans le cas où la femme déplait à l’homme, il n’aura pas grand-chose à faire, les échanges pouvant se limiter à des banalités. La femme tentera rarement de renverser la situation en sa faveur12Certaines femmes parlent d’amour propre, mais il s’agit plutôt là d’une incapacité à prendre les devants.. Dans le cas inverse, l’homme, s’il a suffisamment de bagou, tentera de faire oublier ce qui déplaît à la femme et essaiera de la séduire.
Dans le meilleur des cas, si la rencontre se déroule parfaitement, et que les partenaires sont amenés à se revoir, la rencontre peut déboucher sur un amour véritable qui peut mener au mariage.

Internet, l’amour haut débit

Un des côtés pervers d’internet est que la femme a toujours plus de choix que l’homme si bien qu’elle sera de moins en moins tenter de faire des efforts, enchaînera les rendez-vous qu’elle obtiendra facilement jusqu’à ce qu’elle ressente le coup de cœur qui la fera basculer dans l’amour. L’homme, quant à lui, moins bien loti continuera à solliciter un maximum de femmes pour avoir la chance heart_networkd’obtenir des rendez-vous afin de trouver le partenaire idéal.
Mais une fois le couple formé, l’autre effet pervers de ce mode de rencontres est la possibilité de changer de partenaires très facilement, donc de ne plus faire les efforts nécessaires pour que l’amour soit durable. Le couple s’est formé dans l’anonymat complet sans la participation de tiers, ce qui ne facilite pas l’engagement ni la retenue. L’engagement étant l’ingrédient essentiel à l’amour, la retenue incitant les partenaires à faire des concessions. Ainsi, les couples sont moins solides, le moindre petit accroc finit très vite en rupture et chacun retourne sur internet trouver un nouveau partenaire13Les gens, en particulier les femmes, n’ont plus à craindre de la mauvaise réputation, ce mode de rencontre se faisant dans le secret..

Notes   [ + ]

1. Nombreux sont les reportages télévisés qui montrent le monde la nuit et ses dérives, le magazine 90’ enquêtes en est une bonne illustration.
2. Consommation d’alcool en particulier.
3. Physionomistes qui sont en réalité que de simples vigiles.
4. Nombreux sont les procès qu’intentent des associations antiracistes contre les pratiques discriminatoires de gérants de discothèques.
5. Les chiffres de l’Ined (l’Institut national d’études démographiques) montrant le lieux de travail et d’études comme étant des lieux où l’on rencontre son premier conjoint ou partenaire sexuel sont stables depuis plus de 40 ans pour le premier (environ 10% de 1960 à 2006) et en progression pour l’autre (plus de 15% en 2006).
6. Rôle que les familles des classes riches ou des populations traditionnelles (communautaires) continuent à jouer.
7. Intérêt qui se limite le plus souvent dans un premier temps par son physique.
8. Ceci bien entendu en dehors des sites spécialisés pour gays ou lesbiennes.
9. Voir SEDUCTION, pour les raisons qui expliquent pourquoi les femmes trouvent plus facilement un partenaire.
10. La différence du désir hommes/femmes surtout au niveau de la quantité reste encore assez floue.
11. Sur Adopteunmec.com, pour que l’homme puisse parler à une femme, il doit lui envoyer un charme et si elle accepte, l’homme peut continuer à lui parler. Rares sont les femmes qui prennent l’initiative d’autoriser l’échange sans avoir été sollicitée au préalable par un homme.
12. Certaines femmes parlent d’amour propre, mais il s’agit plutôt là d’une incapacité à prendre les devants.
13. Les gens, en particulier les femmes, n’ont plus à craindre de la mauvaise réputation, ce mode de rencontre se faisant dans le secret.

Une réflexion au sujet de « Rencontre »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *